19
juin

L’Amérique aime la France

L’amérique aime la France…

Non, je plaisante, l’américain moyen n’aime pas les Français. [Ils n'ont toujours pas compris notre "non à l'Irak"...]

Malgré cela, le journaliste/humoriste Bill Maher à sorti un bon papier dans le Newsweek du 4 juin dernier. Pour les anglophones, ce délice est en ligne ici.

En voici quelques Morceaux choisis :
D’abord, un petite explication du contexte : les prochaines elections aux USA, c’est en 2008. Comme toujours : les deux camps rivaux (Démocrates et Républicains) se livrent une lutte pleine de coup bas, et ce, avant même de connaitre les noms des prochains prétendant à l’élection. On sait juste pour le moment qu’Hilary Clinton (oui, la femme de l’autre) est "finaliste" pour devenir la prochaine candidate Démocrate.

Début juin, une information révèle que les Républicains, prévoient de casser leurs homologues Démocrates en les traitant de "French" ! Cette opération "Hillary equals France" serait suivie par un slogan "FIRST, NOT FRANCE"…

Maher souligne alors : mais nous ne sommes nous pas les premiers partout ! (sauf pour les dépenses militaires et pour le nombre de millionnaires…) Alors que la France (justement) est numéro un (selon l’OMS) en terme de protection sociale, les USA ne sont que 37 eme ! (pas 2ème, ni 3ème…non, 37 ème !).

L’article passe ensuite en revue d’autres caractéristiques enviables en France (le ménage à trois… -en français dans le texte- chacun ses gouts, la lingerie (ah bon?), l’économie qui ne dépend pas du pétrole importé du Moyen Orient, une électricité bon marché, un bon réseau férovière, une baisse de nos émissions de CO2, un taux de pauvreté et des inégalités salariales les plus faibles dans nos pays industrialisés…), mais ne néglige pas, en toute objectivité journalistique, quelques points noirs : notre taux de chomage elevé, une gestion de l’immigration "nasty", et … l’accordéon ! (mouais…)

Maher souligne également que les Français ne sont pas des veaux, eux, car ils se sont déplacés en masse (85%) pour élire leur Président (D’apres lui, à part pour la finale d’une émission de Téléréalité, aucune chance de voir une telle mobilisation aux USA !). Et le plus marquant et que le Français se fout de savoir que Ségolène n’est pas marié à François alors qu’ils vivent sous le même toit (précision récente : vivaient sous le même toit) ; ou ne tient pas rigueur à Nicolas d’être marié à Cécilia sans vivre ensemble… Pourquoi ? parce que nous ne sommes pas des gamins de 6 ans (et que c’est bien connu : tous les Français ont des maîtresses !).

Malher précise en conclusion qu’il ne veux pas être Français, il veut juste nous "voler" ce qu’il y a de mieux chez nous… D’après lui, c’est d’ailleurs ce qu’avaient fait leurs pères fondateurs,et en particulier Jefferson, en reprenant les idées de Voltaire.

Je ne permettrai pas d’entrer dans ce débat là : L’amérique ne doit pas tout à la France, soyons honnête. De même, la France de l’après guerre ne doit pas tout non plus aux Américains, soyons fair play.

Américanisation mondiale ?

L’histoire nous dira donc si la France peux (encore) avoir une influence positive sur les Américains (et pas seulement sur les intellectuels ou les journalistes…)

L’histoire nous dira également si les Etats Unis peuvent avoir une (bonne) influence sur les Français.

Je ne suis malheureusement pas optimiste et en regardant autour de moi, je ne vois que Coca cola et Cie, Téléréalité et jeux d’argent, Quête de réussite sociale et jalousies collective, et surtout abrutissement généralisé, baisse des niveaux de Tolérance et d’Ouverture…

Ces caractéristiques ne te semblent pas typiquement américaine ?

Je ne représente pas l’irreductible village gaulois d’Astérix mais j’aime à penser que nous pouvons être les premiers dans certains domaines, en être fier, et avoir besoin des autres s’ils sont premiers dans leur domaine.

J’aime avoir le choix de mes opinions. J’aime avoir le choix de ma consomation (ou ma non-consomation), j’aime décider par moi-même ; et dans tout ces cas, je refuse les choix bi-latéraux. 

En conclusion, nous verrons bien si les Républicains seront bien "French" ou pas… Il est souvent plus aisé de regarder ce qui se passe au loin avec du recul.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>