17
oct.

Point sur l’en-cours

J’ai eu cette idée révélation hier en cherchant cette satanée aiguille circulaire en taille 4… bon sang, mais c’est bien sûr, elle est déjà sur un en-cours !

Pour les non-tricoteurs qui pourraient atterrir sur ce blog : l’en-cours, c’est le poison des tricoteurs en général, et je ne déroge pas à la règle. Bien sûr, lorsque vous vous découvrez une passion, et que vous vous prenez au jeu, vous tombez dans tous ses travers… et dans le tricot, l’idée de commencer plusieurs choses en même temps n’est pas farfelue.

Ça doit venir de mon côté procrastinateur ou hyper-actif, je peux vite me lasser. Par contre, cette activité qui me calme a un côté pervers : plus tu apprends, plus tu as envie d’en apprendre plus. Et pour chaque ouvrage, j’essaye de me lancer dans une nouveauté (un point, une technique, une construction…)

Il faut aussi signaler aux non-habitués que la présence de Ravelry (un site communautaire dédié aux arts du fil : tricot et crochet) n’aide pas beaucoup à la concentration. En effet, si vous n’avez pas d’idées mais : une laine en stock, une envie de forme (pull ou gilet ?), une envie de couleur, de matière, de technique, ou même envie de voir les nouveautés d’une marque ou d’un designeur : et bien…vous trouvez forcement des tas et des tas de réponses !

Et bien entendu, qui dit envie, dit ‘tout de suite‘ ; et pas ‘on verra après‘ parce que : le pull que vous êtes en train de réaliser, il est beau mais…

il est long,
n’avance pas,
il est ennuyeux,
demande trop de concentration devant la télé…
(choisissez votre excuse préférée)

C’est pourquoi les tricoteurs ont inventé une expression : L’EN-COURS, définissant les ouvrages commencés mais non portable en l’état.

NB : soyons honnêtes, un pull terminé mais non cousu fait également parti de l’en-cours ! (que les choses soient claires).

Je ne ferais pas l’étalage des avantages (pour les fabricants d’aiguilles par exemple) et les inconvénients (pour les Monsieurs/Madame des Tricoteur/teuses parce qu’il y a des tricots dans toutes les pièces de la maison…) de la situation, vous devez pouvoir vous faire une idée.

Ainsi, pour répondre à votre curiosité légitime, voici un bref état de mon « en-cours » actuel (avec des liens et des photos si vous voulez) ;-)

-SAJ (Snowflakes Avenger Jacket) et et : que j’ai ressorti et quasi terminé, reste les finitions (un zip et quelques coutures) mais c’est toujours ça le plus long finalement…

- Irish Moss (qui demande de la concentration)

- des mitaines (comme pour Cécilia), mais pour Lolo (qu’elle a commandé il y a plus d’un an !)

- un genre de pull sans manche complétement inventé, avec la magnifique laine ramenée de Londres et que je dois me décider de : ou continuer ou lui donner un modèle digne de ce nom…

- une écharpe en pied de poule (c’est du tissage mais je dois l’ajouter à la liste quand même, non ?)

- et le petit dernier depuis peu : un gilet à capuche tiré du dernier Phildar Homme (dans lequel il y a vraiment plusieurs modèles qui me font de l’œil… mais celui-ci est le premier !)

J’espère pouvoir relire ce post dans quelques temps et pouvoir dire : au moins, ceux-là, ils sont finis !!!
Et vos en-cours à vous (tricotesque ou autres), il sont comment ?

 

7 Responses to “Point sur l’en-cours”

  • alfafa dit :

    Le souci ne serait-il pas que tu aimes surtout :
    - les projets compliqués / les longs projets (pulls, jacquard, maille irlandaise)
    - que tu désires faire plaisir à plein de monde (avant d’avoir fini les en-cours)
    - que ton toutou attend lui aussi son pull (avec son echeveau)

    qu’on est tous pareils… et qu’on continuera de craquer sur des tas de projets esperant avoir des bras en plus pour tricoter plus ^-^

    Bise

  • Christine59 dit :

    Le truc : s’encourager en se représentant le plaisir qu’on aura à terminer enfin quelque chose ! Allez, bonne continuation.

  • ysabelh dit :

    Moi, j’ai hâte de voir la fin du SAJ et de l’Irish Moss !!
    Ici, de mon côté, je me concentre sur une chose à la fois, par manque de budget-tricot ! ;) Au moins, ça me sert de garde de fou.

  • batilou dit :

    En même temps dans en-cours, il y a cours (Forrest, cours!)
    C’est plus encourageant que si cela s’appelait un en-marche ou un en-traine.

    On se motive comme on peut :-)

  • nathallye dit :

    Hum… Je me reconnais beaucoup dans ce que tu écris… J’ai tellement honte parfois de commencer plusieurs choses à la fois, mais d’un autre côté, je me dis que c’est pas cata non plus car je finis toujours un jour ou l’autre, ou alors je frog et je peux recommencer autre chose -> pas de gaspillage !
    Et puis c’est une bonne thérapie par la lenteur le tricot pour nous autres hyperactifs procrastinateurs !
    des bises
    nath

  • bulle dit :

    Bin vu, cet article. 6 en-cours quand on tisse en plus de tricoter, il n’y a rien de scandaleux non plus.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>